Cyber-attaque :

Une recrudescence d’attaques de virus cryptant les fichiers de données et exigeant une rançon pour les débloquer est de plus en plus constatée auprès des entreprises françaises.

Les rançongiciels sont une catégorie particulière de logiciels malveillants qui bloquent votre ordinateur et réclament le paiement d’une rançon.

Ces menaces extrêmement dangereuses peuvent occasionner des pertes de données qu’elles soient situées localement sur le(s) poste(s) infecté(s), mais également sur les partages des serveurs.

Les conséquences peuvent être très lourdes, voici nos conseils pour se prémunir de ces menaces :

1 – S’équiper d’un anti spam :

L’email est le point d’entrée le plus vulnérable pour votre organisation ; 91% des intrusions impliquent l’email.

Redoubler de prudence avec les pièces jointes 
Le système de pièces jointes des courriers électroniques est devenu au fil du temps un moyen indispensable pour échanger des fichiers mais c’est aussi un des moyens que les pirates utilisent pour diffuser leur logiciel malveillant.
Comme on l’a vu avec le cas Locky une pièce jointe annoncée comme étant une facture peut contenir un malware, il convient donc d’éviter d’ouvrir ou d’exécuter des pièces jointes reçues si on a un doute sur le but du message. Demandez confirmation à l’expéditeur si vous n’êtes pas certains que l’envoi est légitime

Protégez votre messagerie avec un leader technologique de l’Email Security : Vade Retro

2 – Utiliser un antivirus à jour

Les logiciels malveillants, virus et autres malwares, évoluent en permanence. Pour cette raison on pourra trouver différentes variantes d’un ransomware.
Utiliser un antivirus à jour permet de s’assurer que les dernières signatures de logiciels malveillants sont bien enregistrées et que votre antivirus pourra le reconnaître. .

3 – Sauvegarder ses fichiers

Car il n’y a pas d’autre solution que de restaurer les données et le système à une date antérieure (avant attaque virale), il faut que les sauvegardes aient bien été réalisées (également au niveau des postes de travail).

Le conseil est valable pour les ransomwares mais aussi pour l’informatique en général. Les disques durs ou autre systèmes de mémoire tout comme les systèmes ne sont pas infaillibles, il convient donc d’avoir ses données importantes (photos, documents etc…) dupliqués à deux endroits différents en tout temps. Dans l’idéal la sauvegarde doit être faite de façon régulière sur un support qui n’est liée à l’appareil à sauvegarder uniquement lors de la copie des fichiers (clé USB, disque dur externe, sauvegarde en ligne…). En effet les ransomwares peuvent également se propager aux supports de stockage connectés à l’appareil infecté.

Votre conseiller Yad Informatique se tient à votre écoute pour la mise en place de ces outils au sein de votre organisation.
Contactez nous au 04 72 68 60 90